Assurance pour centre équestre : de quoi s’agit-il ?
Assurance pour centre équestre : de quoi s’agit-il ?

Assurance pour centre équestre : de quoi s’agit-il ?

Rate this post

Assurance pour centre équestre : de quoi s’agit-il ?

Dans le monde du cheval, les centres équestres sont des lieux qui accueillent tout type de public en proposant comme activité principale l’enseignement de l’équitation à des particuliers et/ou groupe. Les cavaliers peuvent donc apprendre à monter à cheval, s’entraîner pour des concours hippiques ou encore s’adonner à leur passion du cheval. Le lieu est rassemblé en une exploitation avec des installations telles que le manège, la carrière ou les écuries. Il peut être donné au propriétaire de centre équestre d’employer également des salariés (responsable d’écuries, moniteur d’équitation, palefrenier, etc).

Mais, cette activité n’est pas sans risques. L’équitation est classée parmi les sports les plus dangereux : blessures, chutes, accidents ou encore même incendie des installations. Pour pallier cela, il est primordial de se couvrir et de souscrire à une assurance pour centre équestre. Nous allons vous expliquer comment fonctionne une assurance pour centre équestre et comment bien la choisir.

Comment fonctionne une assurance centre équestre ?

Est-ce obligatoire ?

Oui, il est obligatoire d’assurer son centre équestre. A minima, l’exploitant se doit d’avoir une Responsabilité Civile Professionnelle afin de couvrir les dommages pouvant être causés aux tiers lors de l’activité équestre.

Il est extrêmement important de se protéger, mais également de protéger les autres pour éviter l’accident ou pire la mortalité des équidés, des cavaliers ou tiers. Après avoir recueilli toutes les informations sur votre exploitation, l’assureur vous conseillera au mieux pour vos assurances. 

Quels sont les risques couverts ?

Le centre équestre a l’obligation de sécurité de moyen dans le cadre de son contrat d’accueil, mais réellement quels risques sont couverts et quelles sont les garanties proposées ? L’assurance centre équestre comprend :

Lire aussi :   Les disciplines de l'équitation : les sports équestres olympiques

La responsabilité civile 

Elle couvre les dommages causés à un tiers (personnes et biens) lors des activités équestres, 

La responsabilité professionnelle et la protection juridique  

Elle couvre le centre équestre et ses salariés en cas de conflits ou litiges avec un client ou un tiers,

L’assurance cheval  

Elle couvre les dommages matériels ou corporels engendrés par les chevaux,

L’assurance des installations  

Elle couvre les dommages matériels du centre équestre : les écuries, le manège, la carrière ou encore les bâtiments de l’exploitation contre l’incendie par exemple. 

Comment bien choisir son assurance ?

Évaluer les risques 

Pour bien choisir son assurance, il vous faut évaluer vos risques. Cela dépend du type d’activité proposé, de la taille du centre équestre ou encore du nombre de chevaux dont dispose le centre. Tenez bien compte des modalités spécifiques à l’exploitation d’un centre équestre (dommages corporels et matériels causés par les chevaux ou encore les accidents liés à l’utilisation des équipements).

Adressez-vous à des spécialistes du monde équin

Une fois cela réalisé, l’idéal est de prendre contact avec une compagnie d’assurance spécialisée dans le monde équin comme LIGAP ou Equitanet afin d’obtenir des devis avec une couverture optimale. En effet, ces organismes proposent des solutions précises et adaptées pour ce type de métier.

Pour aller plus loin

Il existe une assurance mortalité, vol, frais vétérinaires et accident de transport. Vous pouvez souscrire à cette option auprès de votre assureur spécialisé, mais sachez que si vous avez souscrit à la licence Fédération Française d’Équitation (FFE) avec extension Responsabilité Civile Professionnelle Équitation (RCPE), votre cheval sera couvert en cas de blessure ou de décès. Vous aurez également accès à l’assistance en cas d’accident de transport notamment.

Lire aussi :   Quels sont les avantages de l'équitation ?

Pour conclure

L’assurance centre équestre est nécessaire et obligatoire pour pouvoir exercer en toute sérénité et sécurité et ainsi proposer des activités, des services et produits adaptés aux professionnels du cheval. Chevaux, cavaliers et tierces personnes auront ainsi une garantie de protection optimale pour s’adonner à leur passion. À savoir que le cavalier lui-même grâce à sa licence (obligatoire) de la Fédération Française d’Équitation (FFE) dispose d’une assurance Generali qui lui apporte une garantie de protection.