Assurance cheval FFE : Que couvre l’assurance cavalier de la Fédération Française d’Equitation ?
Assurance cheval FFE : Que couvre l’assurance cavalier de la Fédération Française d’Equitation ?

Assurance cheval FFE : Que couvre l’assurance cavalier de la Fédération Française d’Equitation ?

Rate this post

Fédération Française d’Équitation : tout savoir sur l’assurance cavalier

Vous êtes cavalier, et cherchez une assurance pour être protégé en cas de blessures ? La Fédération Française d’Équitation propose avec la licence une assurance cavalier qui répondra à vos besoins !

Qu’est-ce que l’assurance de la FFE ?

Il est possible, en tant que cavalier, de posséder une licence offrant de nombreux avantages.

Elle permet au cavalier, s’il le souhaite, par exemple, de passer ses Galops, qui attestent de son niveau. Elle permet également de se présenter à des compétitions, dans toutes les disciplines reconnues par la Fédération Française d’Équitation. Elle offre des avantages auprès des marques partenaires de la Fédération Française d’Équitation, qu’elles soient spécialisées dans le domaine du cheval ou non.

Mais la licence FFE présente un avantage non négligeable : elle permet au cavalier d’être assuré par une assurance auprès de Generali. Cette assurance englobe toutes les actions effectuées par le cavalier et son cheval, dès la sortie du lieu d’hébergement de ce dernier, jusqu’à son retour. Ainsi, si un accident arrive au cavalier lors de la pratique de l’équitation, ou si son cheval est blessé, l’assurance de la FFE couvre les frais que cela entraîne.

Il n’est pas nécessaire de faire une demande particulière : dès l’instant où le cavalier possède une licence de la Fédération Française d’Équitation, il est protégé par l’assurance Generali durant toute la durée de son contrat, c’est-à-dire un an.

Quelles sont les garanties de cette assurance ?

Cette licence offre des garanties aux cavaliers, qu’ils pratiquent l’équitation en centre équestre, en poney-club, chez eux, et qu’ils soient professionnels ou non. Cette assurance ne se limite pas au lieu où le cavalier a l’habitude de monter à cheval. S’il pratique l’équitation dans un centre équestre sur son lieu de vacances, il sera protégé de la même manière.

Lire aussi :   Comment se déroule l'épreuve du saut obstacles ?

La licence de la Fédération Française d’Équitation prend en charge plusieurs situations :

  • La responsabilité civile du cavalier s’il cause des dommages, corporels ou matériels, à un tiers
  • Les frais de rapatriement du cavalier
  • Le remboursement des frais médicaux, pharmaceutiques et hospitaliers du cavalier
  • En cas d’invalidité supérieure à 10 %, le versement au cavalier d’un capital. Il peut aussi être versé en cas de décès dans le cadre de la pratique de l’équitation

Il est également possible de souscrire à d’autres garanties, en payant un supplément et avec un contrat. C’est notamment le cas si le cavalier souhaite une prise en charge de son cheval en cas de maladies ou de blessures, ou encore s’il souhaite recevoir un capital en cas de décès de son cheval.

Est-ce une obligation ?

Cette assurance n’est pas obligatoire pour pratiquer l’équitation de loisir, mais elle est fortement recommandée, car elle vous offre des garanties importantes. En revanche, pour participer à des compétitions, il est obligatoire d’avoir une licence, et donc d’être assuré.

Cette assurance ne demande pas de frais supplémentaires outre le prix de la licence. Elle coûte 25 euros pour les cavaliers nés après 2004, et 36 euros pour ceux nés avant 2004.

Pour obtenir cette licence, et donc avoir la garantie d’être assuré, plusieurs options sont possibles :

  • Si vous montez dans un centre équestre, un poney-club ou une écurie de propriétaires, elle vous est proposée à chaque changement d’année scolaire. Votre écurie s’occupe alors de faire la demande auprès de la FFE.
  • Si vous montez chez vous, ou de manière indépendante, il est possible de se rapprocher d’associations de cavaliers indépendants, qui pourront alors faire une demande.
Lire aussi :   Quels sont les avantages de l'équitation ?

Il n’est en effet pas possible de contacter directement la FFE pour obtenir une licence, car elle ne les octroie que par groupements d’adhérents.

Chaque année scolaire, la licence doit être reconduite : il suffit alors de communiquer son numéro pour que l’écurie ou l’association s’occupe du renouvellement.